énoncés de projet

Error message

Strict warning: Declaration of activity_comments_handler_field_comments::init() should be compatible with views_handler::init(&$view, &$options) in require_once() (line 79 of /var/www/main/sites/all/modules/activity/activity_comments/views/activity_comments.views.inc).

Contexte
Striga (striga) est une mauvaise herbe parasite qui limite sérieusement la productivité des denrées de base telles que le maïs, le sorgho, le mil et le riz pluvial en Afrique sub-saharienne. La mauvaise herbe survit en siphonnant l'eau et les éléments nutritifs des cultures pour sa propre croissance. Il provoque de graves dommages à sa plante-hôte avant de sortir du sol en produisant des phytotoxines qui sont nuisibles à la culture d'accueil. Lors de la fixation de racines de l'hôte, il se retire photosynthèse, des minéraux et de l'eau, ce qui entraîne caractéristique "sorcière" apparence de la plante-hôte manifeste un retard de croissance et de dépérissement. Infeste Striga autant que 40 millions d'hectares de terres agricoles des petits exploitants dans la région et provoque des pertes de rendement allant de 20-80%, voire une panne totale de la récolte en cas d'infestation grave. Graines de Striga restent dormantes et viables dans le sol pendant 20 ans. A chaque saison de plantation, quelques-unes des graines dormantes, stimulé par les exsudats des cultures, germer et infecter la culture hôte tout en reproduisant et en augmentant les graines de Striga dans le sol ainsi l'escalade du problème. AATF collabore à un projet de partenariat public / privé afin de promouvoir des interventions technologiques pour le contrôle de Striga dans le maïs en Afrique.

Objectif
Pour permettre aux petits agriculteurs en Afrique sub-saharienne ont accès à des technologies appropriées de gestion tels que les semences de Striga de Imazapyr résistant (IR) du maïs, des variétés tolérantes au Striga, la répression et piège les systèmes de culture de gestion et de gestion de la fertilité des sols.

Le problème
Les dommages causés annuellement par le Striga en Afrique sub-saharienne est estimé à 1 milliard de dollars, aff ète les moyens de subsistance de plus de 100 millions de personnes. Quinze pays de l'Est, Afrique australe et occidentale représentent 95% du Striga infestées du continent champs fi.

La solution
Ce produit combine un revêtement à faible dose Imazapyr graines appliqué à des semences de maïs Imazapyrresistant (IR). De petites quantités de Imazapyr (aussi peu que 30 g / ha) acte avant ou au moment de la fixation du Striga à la racine du maïs et d'empêcher ainsi l'eff ect phytotoxique du Striga sur le plant de maïs, ce qui permet à la plante de se développer à son plein potentiel . En outre, Imazapyr qui n'est pas absorbé par le plant de maïs diff utilise dans le sol environnant et tue non germées graines de Striga. Cette technologie de contrôle de Striga est appelé StrigAway ®. La semence herbicide à faible dose utilisée dans le pansement StrigAway ® technologie de contrôle du Striga sans impact sur les cultures intercalaires sensibles quand ils sont plantés 10cm loin des collines de maïs. Cela permet les petits agriculteurs qui pratiquent la culture intercalaire d'intégrer cette technologie dans leurs systèmes de production. Dans le déploiement de technologies de gestion de Striga, l'AATF encourage les agriculteurs à adopter des pratiques de fertilité des sols telles que l'utilisation de la rotation des légumineuses et des cultures intercalaires et des ajouts d'engrais pour reconstituer les éléments nutritifs du sol et d'optimiser les rendements des cultures.

Avantages
L'utilisation de la technologie IR-maïs pour contrôler les pistes Striga à des rendements de 38 à 82% plus élevés que ceux actuellement obtenus à partir de variétés traditionnelles de maïs. Au Kenya, une estimation prudente indique que lors de son adoption, la technologie proposée mènera à un 62.000 tonnes supplémentaires de maïs dans la province occidentale seulement. Cela se traduit par 5,3 millions $ US par année en utilisant les estimations de 2002 de la ferme prix pour le maïs au Kenya.
De meilleurs outils, de meilleures récoltes, une vie meilleure

Interventions AATF

    Faciliter les négociations pour la libération des semences de maïs résistant aux herbicides
    
Développement et mise en œuvre d'un plan de gestion de la technologie axée sur revendeurs de semences de maïs et les agriculteurs
    
Faciliter les tests de solutions avancées de gestion de la fertilité des sols
    
Faciliter le processus d'inscription aux herbicides
    
Faciliter les études de base de référence à l'incidence de Striga et les études d'adoption d'évaluer l'adoption des technologies et l'utilisation

Les institutions partenaires

International

    CIMMYT - Maïs Centre international d'amélioration du blé
    
BASF - Une société chimique privé
    
Weizmann Institute of Science, Israël
    
TSBF-CIAT - Biologie des sols tropicaux et Programme de fertilité du Centre international d'agriculture tropicale
    
IITA - Institut international d'agriculture tropicale

Kenya

    KARI - Kenya Agricultural Research Institute
    
Ministère de l'Agriculture
    
Organismes communautaires Un consortium d'ONG, et les organisations de base des agriculteurs: L'Alliance régionale de l'Ouest pour l'évaluation de la technologie - WeRATE
    
Les sociétés locales de semences privées - Western Seed, Lagrotech et le Kenya Seed

Ouganda

     NARO - National Agricultural Research Organisation
     FICA - intrants agricoles Care Centre Ltd
     Réseau Afrique 2000
     NAADS - National Agricultural Advisory Services de

Tanzanie

     Ministère de l'Agriculture
     Tanseed International Ltd
     IRA - Institut de recherche agricole, Mwanza

Malawi

     Université du Malawi, Bunda College
     Graines Zum Ltd
     Ministère de l'Agriculture
     Chitedze Station de recherche

Télécharger le pdf (245.61KB)
 

Droit d'auteur © 2012 | Tous droits réservés, Africaine de Technologie Agricole (AATF-Africa)

Alimenté par Blue Eyes Ltd